Voyager à même le Québec, pourquoi pas?

La mode est aux voyages. Voyage dans le Sud, voyage en Europe, voyage dans l’Ouest, il semble qu’on soit prêt à tout pour quitter ne serait-ce qu’un bref moment notre terre natale. Pourtant, le Québec a tant à offrir, même à ceux qui pense avoir déjà tout vu. Voici quelques destinations typiquement québécoises qui risquent de vous en mettre plein la vue!

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean

Pour plusieurs, le Saguenay-Lac-Saint-Jean n’est qu’une région victime de mère nature. Pourtant, bien avant le déluge inoubliable de 1996, la région faisait déjà partie des destinations touristiques par excellence au Québec. Entre une visite au zoo sauvage de Saint-Félicien et une représentation de La Fabuleuse Histoire d’un Royaume, il y a beaucoup à voir et à faire, en commençant par le Lac Saint-Jean lui-même. Pour les amateurs de camping, le Parc national du Fjord-du-Saguenay est incontournable.

La Gaspésie

Tout québécois qui se respecte doit faire le tour de la Gaspésie au moins une fois dans sa vie. Demandez à n’importe quel montréalais qui visite la Gaspésie pour la première de vous décrire son périple, et il y a de fortes chances que le mot « dépaysement » sorte. Personnellement, je trouve que c’est le qualificatif qui décrit le mieux la région. De plus, les gaspésiens sont accueillants et chaleureux, et l’air de l’Atlantique est agréable à respirer. Oh, il y a aussi le Roché Perçé, mais ça, vous le savez déjà!

Charlevoix

Pourquoi s’exiler dans l’ouest canadien quand on a des montagnes à perte de vue à seulement quelques heures de Québec? Bon d’accord, la région de Charlevoix n’offre peut-être pas le panorama splendide des rocheuses, mais c’est quand même impressionnant pour un petit gars de la ville. Si vous visitez cette merveilleuse région, ne manquez pas le Parc National des Hautes-Gorges de la Malbaie, et particulièrement l’Acropole des Draveurs qui s’y trouve. La vue au sommet est tout simplement à couper le souffle, à plus de 1000 m d’altitude.

La Baie-James

On parle ici d’un voyage qui n’est pas pour tout le monde. La Baie James, c’est loin, et c’est le calme plat. Si vous avez besoin de vous ressourcer, et de remettre les pendules à l’heure, vous serez servi. Outre la chasse et la pêche, vous voudrez surement visiter les barrages hydroélectriques ainsi que les « marches de géant ». Attention toutefois, si vous n’êtes pas emballé à l’idée de faire de la voiture, passez votre tour!

Évidemment, ce n’est que quatre régions à visiter parmi beaucoup plus. Ne vous limitez surtout pas à cette liste, et osez visiter des coins de la province qui semble sans intérêt à première vue. Vous serez surpris!

Achat de voyages sur le web : Tout savoir

L’achat sur le web est en vogue ces dernières années, et ce, dans presque tous les domaines. Le marché du voyage ne fait pas exception à la règle, et on ne compte plus les sites qui proposent des forfaits voyage à des prix parfois ridiculement bas. Il peut sembler difficile de trouver un site à la fois fiable et complet, même si dans les faits, de nombreux endroits pertinents s’offrent à vous. Il suffit de savoir les trouver!

S’informer pour mieux décider

On dit souvent qu’un consommateur informé est un consommateur averti, c’est aussi le cas dans le monde du voyage. À notre époque, nous avons la chance de pouvoir compter sur les médias sociaux pour nous aider dans plusieurs facettes de notre vie. Par exemple, si vous comptez sur une liste d’amis Facebook plutôt large, vous pouvez simplement demander si certains de ces amis ont déjà fait l’achat d’un voyage en ligne. Ensuite, à vous de juger si vous faites suffisamment confiance aux personnes qui vous répondent pour vous fier à leur expérience personnelle. Sinon, de nombreux sites réputés fournissent de l’information intéressante sur le sujet. Google est votre ami, mais peut rapidement se transformer en ennemi. Faites attention à la fiabilité des sites que vous consultez!

L’expertise d’une agence vs les bas prix du web

Lorsque vous faites affaire avec une agence de voyage québécoise, vous savez que l’agent dispose d’un permis, et qu’il a fort probablement suivi un cours d’agent de voyage au préalable. Vous profitez donc ainsi d’une expertise qui vaut son pesant d’or. Il faut s’attendre à payer entre 5 et 20% de plus en agence. C’est le prix à payer pour obtenir une tranquillité d’esprit qu’on ne retrouve pas toujours lorsqu’on achète un voyage sur un site américain, par exemple. Notez que si vous faites affaire avec un site web québécois qui détient un permis d’agent de voyage, vous pouvez avoir recours au fonds d’indemnisation en cas de problème.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’aspect légal de l’achat en ligne, je vous conseille fortement le site de l’Office de la protection du consommateur. Ils offrent une section entièrement dédiée au voyage, vous seriez fou de ne pas en profiter!

Comment choisir son oreiller de voyage

Si vous avez déjà essayé de vous endormir en train ou en avion, vous avez sans doute déjà regretté de ne pas avoir emporté un oreiller de voyage! Bien que les constructeurs d’avion ou de train pensent au bien-être de leurs passagers, il est évident que le voyage est plus ou moins agréable selon notre différence de morphologie et celle de notre état de santé. D’ailleurs, il arrive bien souvent que l’appui-tête intégré au siège ne soit pas adapté à notre assise. Dans ces conditions, l’oreiller est le complément idéal pour supporter les longues heures de voyage. On confond bien souvent oreiller et appui-tête. Bien que ces deux produits aient des fonctions similaires, l’appui-tête est un produit universel qui permet simplement de poser sa tête ou caler sa nuque. Les oreillers, quant à eux, ont pour vocation à être adaptés et confortables.


L’état de santé est en quelque sorte un premier filtre. Les maux de dos au réveil orientent le consommateur soit vers un produit de maintien, soit vers un produit de confort. Ensuite, on tient généralement compte de la morphologie. Un même produit ne sera pas adapté pour des personnes de tailles différentes. Enfin, il y a bien évidemment la dimension « confort » qui intervient et notre affinité pour des produits fermes, mi-fermes ou souples. Le mélange de ces trois critères, comparé au prix, permet à quiconque d’acheter un oreiller adapté à ses besoins.

Quel oreiller faut-il choisir ?
On conseillera à toute personne qui a des douleurs aux cervicales de s’orienter vers une oreiller à mémoire de formes. Bien qu’il permette d’épouser les courbes de la nuque et de réduire les tensions, il a surtout l’avantage d’être un oreiller adapté puisqu’il conserve le même maintien à chaque utilisation.
Pour les personnes qui recherchent un produit de confort, l’offre est bien plus large. Elles auront le choix entre la qualité de la fibre naturelle et les facilités d’entretien de la fibre synthétique. Du produit traditionnel à l’oreiller gonflable, ces produits jouent également la carte de la praticité avec parfois des fonctions supplémentaires qui peuvent-être adaptées aux besoins. Dans cette catégorie, certains oreillers se plient en deux pour se fixer facilement à la poignée de la valise. D’autres avec la fonction anti-transpirant donne au produit une dimension technologique appréciée par certains voyageurs.

La location de voiture en voyage

cle auto

La location de voiture s’avère être une bonne solution pour se déplacer librement lors d’un voyage. Voici quelques points à prendre en considération pour bien choisir votre voiture.

Prix

Plus vous réservez à l’avance, plus vous aurez de meilleurs prix de location. Le prix dépend du type de véhicule choisi et de la durée. Les voitures de catégorie économique (ex.: toyota yaris) sont les véhicules les moins dispendieux à louer.  Plus vous prenez d’options supplémentaires, plus le prix augmente (GPS, restitution dans un autre endroit…). Le jeune âge peut entraîner un surplus de paiements.

Pensez à utiliser les nombreux comparateurs de prix en ligne, ils peuvent vous aider à trouver une bonne location (sur kelkoo, easyvoyage, leguide.com..).

Pièces à produire

Chaque compagnie de location dispose de son propre règlement. En France, vous devez obligatoirement présenter une pièce d’identité valide, votre permis de conduire et bien sûr un moyen de paiement. Un justificatif de domicile peut vous être demandé. Tout comme un RIB.

Assurance

Pour louer une voiture, dirigez-vous vers les compagnies de location de voiture, vous bénéficierez d’une meilleure assistance en cas de problème.

Prenez connaissance de votre contrat avant de le signer, de l’assurance souscrite ainsi que des éventuelles surcharges (carburant, dégâts matériels…).

Ayez toujours sur vous votre contrat de location ainsi qu’une copie de constat amiable.

Sur place, assurez-vous que le véhicule loué correspond en tout point à celui décrit dans le contrat (son état, le nombre de kilométrages, le niveau de carburant…) Demandez la rectification au cas où. La compagnie doit vous remettre la copie de la carte grise du véhicule et de l’assurance.

An cas de souci, contactez rapidement la compagnie de location.

Restitution

Le véhicule doit être restitué dans l’état dans lequel vous l’avez loué. Un contrôle est bien évidemment effectué à la remise des clés. En cas de différence vous seront facturés tous les dégâts identifiés.

Sécurité

Quoi qu’il en soit, lorsque vous êtes en voyage, verrouillez toujours les portières et mettez vos bagages dans le coffre. Ainsi vous ne serez pas la cible de potentiels voleurs ou la victime de ces nouveaux cars-jackings très à la mode en ce moment. Et activez l’alarme lorsque vous ne conduisez pas.

Planifiez un « roadtrip »

roadtrip

Faire un « roadtrip » seul, en famille ou entre amis est généralement une expérience humaine forte et c’est aussi l’occasion de découvrir le Canada ou l’étranger au gré de la route et des provinces. Ce type d’expérience nécessite malgré tout une certaine discipline en matière d’organisation et de planification ; les conseils distillés vous aideront à donner vie à un projet de « roadtrip » dans des conditions optimales.

Le « roadtrip » présente des avantages que ne peut offrir le voyage organisé. On peut s’arrêter n’importe quand, n’importe où et naturellement adapter son itinéraire et ses visites en fonction de son budget. Le « roadtrip » comporte malgré tout quelques règles d’or en termes d’organisation. Il est préférable de choisir au préalable un itinéraire avec des villes étapes et ne pas partir à l’aventure, à l’instinct ; cela permet de repérer les routes et de faire un premier bilan des dépenses à prévoir pour l’essence, les hôtels et les restaurants. En faisant ce type de repérage, on anticipe ainsi les mauvaises surprises.

Si vous tentez l’aventure où tout logement en hôtel est proscrit, assurez-vous d’avoir un véhicule qui vous permette de dormir confortablement et non une vieille auto usagée. Vous devez pouvoir vous reposer convenablement avant de reprendre la route. Pensez à prendre un bon sac de couchage, des couvertures, de quoi calfeutrer vos fenêtres afin d’éviter les curieux et la lumière extérieure ; pensez également à l’élévateur de courant et à la multiprise.

Prenez des vêtements légers, mais adaptés aux lieux que vous allez visiter et qui sèchent vite lorsque vous les lavez. N’oubliez pas les lingettes pour bébé ; elles seront moins lourdes qu’un assortiment de savons et autres produits qui prendront beaucoup de place dans votre chargement. Voyagez léger. Ne vous embarrassez pas de choses lourdes qui s’avèreront inutiles ; prévoyez un grand sac à dos qui doit contenir tout ce dont vous aurez besoin pendant votre voyage.

Évidemment, il est primordiale que votre véhicule soit équipé pour survivre les rigueurs du voyage. Une inspection complète est suggéré avant le départ. De plus, ne négliger pas de poser les meilleurs pneus possibles. Rien de plus désagréable que de faire un accident de voiture loin de chez soi.

N’oubliez de prendre avec vous tous les papiers administratifs nécessaires ainsi que votre téléphone portable ; pour n’importe quelle raison, vous devez être joignable. À cela, veuillez noter de vous munir d’une guide touristique qui vous fera gagner du temps sur place ainsi qu’un guide linguistique qui vous sera toujours utile lorsque vous voyagerez dans un pays dont vous ne parlez pas la langue locale. Un dernier conseil pour vous recommander la plus grande vigilance ; le « roadtrip » est une formule de voyage très agréable, mais ne soyez pas négligents ; restez attentifs et prudents.

Article intéressant à lire : Les 10 meilleurs road trips au Canada

Pour plus d’info sur les voitures usagées : groupevincent.com/occasion